Connaissez-vous les refrains chantés ?

refrains

Il y a une époque où les structures des morceaux populaires étaient bien différentes que celles d’aujourd’hui. Contraint par le support du disque 78 tours, les chansons ne pouvaient durer plus de 3 minutes notamment pour les disques de 25 cm (format le plus commun pour les variétés).

Ainsi, dans un morceau il fallait condenser sur la moitié du temps l’ensemble de la structure musicale, et sur l’autre moitié reprendre le thème mais cette fois-ci, avec le chant (en commençant généralement par un refrain).

Cet effet de style permet ainsi de s’approprier rapidement la chanson dans sa globalité, éventuellement danser sur le thème, puis découvrir l’histoire de la chanson en rentrant tout de suite dans le vif du sujet grâce au refrain.

Georges Sellers a participé et composé de nombreux refrains chantés.

A découvrir 100% refrains chantés (1930-1950), une très belle compilation signée Marianne Mélodie qui embarque une centaine de titres.

 

Voici un exemple avec  » Entre copains  » de Louis Poterat et Jean Solar– chanté par Alibert et accompagné par l’orchestre de Georges Sellers et le jazz marseillais:

Glaçoïde du petit marseillais

glacoide2

A l’époque où Facebook, la télévision ou les affichages publicitaires n’existaient pas, le Glaçoïde était un moyen de communication efficace. Il s’agit d’une plaque en métal avec une photo collée ou même gravée. On en retrouvait beaucoup (et encore aujourd’hui) dans les cafés et bar tabac pour de la publicité pour l’alcool (bière majoritairement).

Les artistes de l’époque et les maisons de disque comme Pathé Marconi ou Gramophone utilisaient également ce support pour communiquer sur l’arrivée d’un nouvel artiste au catalogue ou tout simplement de la star du moment.

Ici, le jeune marseillais Georges Sellers accompagné de son fidèle accordéon, pose pour la Compagnie Française du Gramophone « La Voix de son Maitre ». La photo est signé de G.L. Manuel Frères, studio photographique fondé en 1900 par Lucien et Gaston Manuel.