C’est la rentrée ! Moussu T e lei Jovents présente: Opérette Volume 2

opérette volume 2

Le 19 Octobre prochain, le groupe MOUSSU T e lei JOVENTS sortira le Volume 2 d’Opérette, un album de reprises joyeuses et pétillantes des chansons de Marseille et des opérettes de l’époque.
Moussu T e lei Jovents est un groupe basé à La Ciotat (ville portuaire à l’Est de Marseille). Créé en 2004, il est composé de Tatou (chanteur) et Blu (guitariste) de Massilia Sound Systemdenis lo bramaire à la batterie, souba à la basse et le deli k aux percussions.

Moussu T e lei Jovents s’inspirent du melting-pot marseillais des années trente où les chansons provençales côtoyaient les opérettes marseillaises de Vincent Scotto et les musiques noires alors en pleine explosion (blues et jazz mais également musiques des Antilles et du Brésil).

Après le succès d’Operette volume 1, la suite compile de célèbres chansons (incluant bien sur des titres de Georges Sellers). Voici le clip d’Angèle :

Moussu T e lei Jovents sera en concert à Paris le Vendredi 23 Novembre à 20h00 aux Trois Baudets à Paris pour la présentation de ce nouvel album

les trois baudets

Toutes les infos ici:

MOUSSU T e lei JOVENTS
nouvel album à paraître le 19 octobre 2018 : OPÉRETTE Volume 2 (IRFAN Distribution)

Connaissez-vous « vraiment » Joséphine Baker ?

Baker_Banana

Le 3 Juin 1906 naquit cette chanteuse et danseuse américaine qui deviendra rapidement une star populaire en France. Pour en savoir plus sur cette artiste, je vous invite à lire quelques anecdotes intéressantes à travers cet article de France Musique « 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur Joséphine Baker »

Un film documentaire retrace également l’histoire de Josephine Baker et particulièrement la période 1917-1931 dont voici la bande annonce.

Georges Sellers et son Orchestre du Bal Tabarin ont enregistré une version jazzy du titre phare « J’ai deux amours ».

 

 

Les Brigandes du Château d’If

spectacle-brigandes-chateau-if_17011

Samedi 17 février, à 17h, a eu lieu le nouveau rendez-vous de la saison théâtrale à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) avec le spectacle « Les Brigandes du Château d’If » (avec Brigitte Peyré et Murielle Tomao) qui fait revivre les chansons et opérettes marseillaises, pour un vibrant hommage à Vincent Scotto, René Sarvil, Georges Sellers, Henri Allibert…

Comme l’annoncent les organisateurs, « ces brigandes osent casser les codes, les conventions et rire des rôles dans lesquels la tradition musicale de l’époque a enfermé les femmes : ou égéries d’un amour impossible, ou totales admiratrices du marseillais musclé et galéjeur ». Ainsi, « moqueuses et sensibles, délurées et romantiques, joyeuses et ingénues, elles ont du tempérament et ne se gênent pas pour railler ces « jobastres de marseillais » qui affirment qu’ils ont « tout pour plaire » et que « la Canebière c’est la capitale des marins de l’univers » !

Puristes ou néophytes – toutes générations confondues étaient conviés à l’événement “Les Voix de l’Alcazar” pour découvrir et partager ce “patrimoine culturel” drôle et poétique. Une création qui fera résonner l’âme de l’opérette marseillaise et ses airs de légende. Vous y découvrirez certaines mélodies remises au goût du jour par Ludovic Selmi dans l’esprit de Pink Martini ou de Gotan Project.

Version 2018 « C’est l’printemps »

Version originale

 

Sauvons le Phono Museum !

gramo

Le Phono Museum: Voici un beau lieu qui a besoin d’un petit coup de pouce de tous les passionnés des vieux disques. Personnellement, j’y ai trouvé des disques 78 tours rares, de très bons conseils mais aussi ma valise Teppaz Balad en très bon état de fonctionnement pour écouter les 78 Tours de Georges Sellers que je trouve au fil du temps.

Donc si vous voulez en savoir plus, voici la page en question pour plus d’information:

https://fr.ulule.com/phonomuseum/

Un conseil: allez voir la galerie si vous êtes sur Paris, ça vaut vraiment le détour !

 

 

Connaissez-vous Fred Adison et son orchestre ?

Voici un autre Chef d’orchestre remarquable de Jazz Français du 20ème siècle: Fred Adison.

Passionné par le jazz, il forme à l’âge de 18 ans avec des copains un petit orchestre de cinq musiciens. Petit à petit, ce groupe musical parcourt la France et finit par investir Paris en 1931. L’orchestre parvient même à sonoriser plusieurs courts métrages muets et des sketches cinématographiques de Charlie Chaplin.

Ce fut, aux côtés de Ray Ventura, voire ensuite Jacques Hélian, l’un des principaux ensembles de chanteurs et orchestre à sketches des années 1930.

Parallèlement, de nombreux disques 78 tours sont gravés au cours des années 1930 chez Gramophone (qui furent maintes fois réédités en repiquages améliorés sur microsillons puis CD), et les succès s’enchaînent, avec de nombreux titres, sous une forme amusante et humoristique de comique troupier, voire champêtre de l’époque, rejoignant la musique de divertissement :

  • En cueillant la noisette,
  • Avec les pompiers,
  • Le petit train départemental ou bien encore,
  • Quand un gendarme rit.

De la Taverne Fantasio, il passera au cabaret (dancing) Pigall’s, puis au restaurant Chez Maxim’s. Il fera ensuite toutes les grandes salles : Lido, Européen, Olympia, Ambassadeurs, Bobino, leCirque Medrano, le Trianon, lÉtoile, lA.B.C… Il n’y a pas un établissement qui n’ait voulu, un jour, voir Fred à son programme.

Après la guerre, il revient en force avec un nouvel ensemble où se joignent de nouvelles attractions : danseurs de bebop, Django Reinhardt et Sacha Distel (en guitariste). Il inaugure la Grande Brasserie Alsacienne des Champs Élysées dont il est le directeur (car, en plus, c’est un homme d’affaires averti) puis il passe au restaurant Le Cap Horn, à l’Adison Square tout en effectuant des tournées, animant des thé dansants et cela jusqu’au début des années soixante.

 

Marseille mes amours

marseille mes amours

Alors que nous sommes en 2015 loin de l’époque des opérettes d’autrefois, voici un nouveau trio qui interprète  un récital nommé Marseille mes Amours, qui rend hommage une nouvelle fois au répertoire de l’Opérette Marseillaise, des compositeurs Scotto,Sarvil, Audiffred et Georges Sellers.

Celui-ci se produira au théâtre du Golfe à la Ciotat. Laissez-vous séduire par les voix des jeunes artistes Stéphanie Portelli (Soprano), Jean-Christophe Born (Ténor) et Cyrille Muller (Accordéon),et découvrez ce patrimoine musical dans un style néo rétro.

Plus d’information sur le Facebook du trio

Glaçoïde du petit marseillais

glacoide2

A l’époque où Facebook, la télévision ou les affichages publicitaires n’existaient pas, le Glaçoïde était un moyen de communication efficace. Il s’agit d’une plaque en métal avec une photo collée ou même gravée. On en retrouvait beaucoup (et encore aujourd’hui) dans les cafés et bar tabac pour de la publicité pour l’alcool (bière majoritairement).

Les artistes de l’époque et les maisons de disque comme Pathé Marconi ou Gramophone utilisaient également ce support pour communiquer sur l’arrivée d’un nouvel artiste au catalogue ou tout simplement de la star du moment.

Ici, le jeune marseillais Georges Sellers accompagné de son fidèle accordéon, pose pour la Compagnie Française du Gramophone « La Voix de son Maitre ». La photo est signé de G.L. Manuel Frères, studio photographique fondé en 1900 par Lucien et Gaston Manuel.

J’t’aurai

jtaurai

Raymond Vincy , connu notamment pour des titres comme Petit Papa Noël, a été aussi le parolier de nombreuses musiques d’opérettes ou encore plus rare, de chansons rigolotes comme J’Taurai, composée avec Georges Sellers.

En voici les paroles, âmes (ou Madame) sensibles, s’abstenir:

En la croisant sur le boul'vard 
Ell' lui avait jeté un r'gard
Plein de promess's et de mystère
Et lui voulant se retourner 
Afin de mieux la détailler 
S'était fichu la gueul' par terre
Naturell'ment elle avait ri
Et son rire l'avait meurtri 
Jusqu'au fond d'la moelle épinière
Alors tout en se relevant 
Il la fixa d'un oeil ardent 
Et murmura entre ses dents
J't'aurai,  j't'aurai,  j't'aurai, 
Tu peux rire aujourd'hui mais demain tu verras 
J't'aurai,  j't'aurai,  j't'aurai, 
A genoux tu viendras te jeter dans mes bras 
J't'aurai,  j't'aurai,  j't'aurai, 
Et quand je t'aurai et tu m'auras eu
Pour te r'avoir encore je te répèterai: 
J't'aurai,  j't'aurai,  j't'aurai, 
Il l'a, il l'a, il l'a.
Il n'est pas de mal à l'avoir 
Car ell' faisait sur le trottoir
Du marché noir avec ses charmes 
Mais quand, dans un p'tit coin discret
Ell' l'amena en grand secret 
Ell' le vit prêt à fondre en larmes 
Et il avoua sans détour
Qu'il était sage et qu'en amour
Il allait fair' ses premières armes 
Alors comme ell' riait encor'
Il l'étreignit à bras le corps
En criant d'une voix de stentor:
J't'aurai,  j't'aurai,  j't'aurai, 
Tu verras que malgré toi je serai ton amant 
J't'aurai,  j't'aurai,  j't'aurai, 
Ell' lui dit: "Moi, j'veux bien si ça n'dur' pas longtemps"
J't'aurai,  j't'aurai,  j't'aurai, 
Cria-t-il triomphant tout en la possédant
Et il fut satisfait car depuis ce jour-là
Il l'a, il l'a, il l'a.