André Bernard s’en est allé

andré-bernard-hh

Grand amateur de musique, manager d’artistes et programmateur d’émissions télévisées, André Bernard s’est éteint à l’âge de 84 ans.

Il collectionnait également de nombreux disques notamment sur Marseille et grâce à lui, il a pu complété mes recherches sur Georges Sellers (photos, anecdotes). Je ne l’ai pas connu suffisamment pour partager davantage avec lui mais je vous invite à redécouvrir son parcours et sa biographie.

Mes pensées vont à sa famille.

 

(Photo Hervé Hôte/Agence Caméléon)

 

 

Les Brigandes du Château d’If

spectacle-brigandes-chateau-if_17011

Samedi 17 février, à 17h, a eu lieu le nouveau rendez-vous de la saison théâtrale à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) avec le spectacle « Les Brigandes du Château d’If » (avec Brigitte Peyré et Murielle Tomao) qui fait revivre les chansons et opérettes marseillaises, pour un vibrant hommage à Vincent Scotto, René Sarvil, Georges Sellers, Henri Allibert…

Comme l’annoncent les organisateurs, « ces brigandes osent casser les codes, les conventions et rire des rôles dans lesquels la tradition musicale de l’époque a enfermé les femmes : ou égéries d’un amour impossible, ou totales admiratrices du marseillais musclé et galéjeur ». Ainsi, « moqueuses et sensibles, délurées et romantiques, joyeuses et ingénues, elles ont du tempérament et ne se gênent pas pour railler ces « jobastres de marseillais » qui affirment qu’ils ont « tout pour plaire » et que « la Canebière c’est la capitale des marins de l’univers » !

Puristes ou néophytes – toutes générations confondues étaient conviés à l’événement “Les Voix de l’Alcazar” pour découvrir et partager ce “patrimoine culturel” drôle et poétique. Une création qui fera résonner l’âme de l’opérette marseillaise et ses airs de légende. Vous y découvrirez certaines mélodies remises au goût du jour par Ludovic Selmi dans l’esprit de Pink Martini ou de Gotan Project.

Version 2018 « C’est l’printemps »

Version originale

 

Eye Tracking de 1949

cendrier Georges Sellers

En 1949, fumer était bon pour la santé selon cette publicité de Camel. Le cendrier, l’accessoire indispensable de l’époque pour accompagner cette pratique aujourd’hui plus que contestée, se multipliait comme des petits pains sur les tables des cafés, bars et restaurants.

Quelle aubaine pour les fabricants de cigarettes, alcools ou autres industriels de l’époque pour y placer un logo publicitaire visible de tous! En effet, pour que la cendre tombe au bonne endroit, il est indispensable de jeter un coup d’oeil  en direction du cendrier. Une des premières techniques de « eye tracking » (contact visuel) que l’on retrouve aujourd’hui avec les bandeaux publicitaires sur les sites internet.

Les artistes aussi avaient leurs places dans ces supports de promotion. Georges Sellers, lors de son passage au Grand Café de Nevers, y fait inscrire le nom de son big band de l’époque.

 

La fortune, ah c’est une belle chose !

Tristan Bernard est un romancier et auteur dramatique français, célèbre pour ses mots d’esprit et pour être l’inventeur du jeu des petits chevaux. Proche de Léon Blum, Jules Renard, Marcel Pagnol, Lucien Guitry et de bien d’autres artistes, il sort en 1931 le film La Fortune.

La chanson du film composé par Alcib Mario sera enregistré pour Gramophone par Georges Sellers.

Voici ce que Tristan Bernard disait à propos de la Fortune:

« De nos jours, on hérite plus facilement des maladies de ses parents que de leur fortune » 

La fortune 2 La fortune